À combien d’années d’expérience faut-il remonter dans son curriculum vitæ?

Par Beth Braccio Hering, collaboratrice spéciale de CareerBuilder

 

De nos jours, les gestionnaires recruteurs sont submergés de demandes d’emploi et ne disposent que de quelques minutes pour les évaluer. Les chercheurs d’emploi doivent donc profiter de chaque occasion pour se démarquer lorsqu’ils posent leur candidature auprès d’un employeur potentiel. Par ailleurs, tous les chercheurs d’emploi veulent présenter un portrait complet de leurs réalisations et compétences. Mais est-il vraiment nécessaire de remonter au tout début de son parcours professionnel?

« En fait, il n’y a pas de bonne ni de mauvaise réponse; c’est plutôt une question de préférence », affirme Frank Dadah, directeur général, division Finance, chez The Winter, Wyman Companies, l’une des plus grandes agences de recrutement du nord-est des États-Unis. Selon lui, les chercheurs d’emploi devraient en règle générale se limiter aux dix dernières années d’expérience. « En raison de l’évolution des technologies et des pratiques commerciales, tout ce qui remonte au-delà de dix ans n’est pas vraiment pertinent. Par contre, si vous possédez trente ans de service dans une même entreprise, loin de moi l’idée de vous suggérer d’indiquer dans votre curriculum vitæ que vous y avez travaillé seulement dix ans. Toutefois, si vous avez occupé six emplois différents au cours des quinze dernières années, seuls les emplois des dix dernières années environ devraient y figurer. »

Pour sa part, Camille Fetter, associée directrice de TalentFoot (un cabinet de recrutement de cadres de Chicago), préfère un parcours professionnel complet. « Qui sait, vous pourriez avoir travaillé dans un secteur particulier qui intéresse votre employeur potentiel. Si vous faites abstraction de cette expérience, vous omettez des renseignements qui pourraient correspondre exactement à ce qu’il recherche chez un candidat. »

Elle craint aussi qu’un trou de cinq à dix années d’expérience dans un curriculum vitæ éveille un doute dans l’esprit des employeurs. « Les recruteurs et les gestionnaires recruteurs pourraient en conclure que vous essayez de cacher quelque chose. » Frank Dadah est d’accord pour dire qu’une omission pourrait donner l’impression que vous êtes malhonnête, mais il ajoute que « Tout le monde sait qu’un curriculum vitæ ne devrait jamais dépasser une (par la poste) à deux pages (par courriel). Par conséquent, est-ce vraiment malhonnête d’essayer de s’y tenir? »

 

Que faire des premières années d’expérience

Quel que soit le nombre d’années d’expérience qu’un chercheur d’emploi choisit d’inclure dans son curriculum vitæ, une présentation efficace constitue un élément primordial. En énonçant vos principales compétences et réalisations au tout début de votre curriculum vitæ, vous tenez le lecteur en haleine et disposez ainsi de plus de temps pour mettre en avant vos atouts. Les renseignements moins récents devraient figurer vers la fin du curriculum vitæ, à moins qu’un élément particulièrement remarquable en début de carrière ne soit digne de mention.

« Je conseille l’usage des paragraphes ou des puces pour décrire les postes des dix dernières années. Si une personne a occupé le même emploi pendant dix ans, le curriculum vitæ devrait porter en grande partie sur cet emploi », explique Lizandra Vega, auteure de l’ouvrage The Image of Success: Make a Great Impression and Land the Job You Want. Pour présenter un curriculum vitæ aéré et ni trop long ni trop court, elle recommande d’énumérer les postes les plus récents par titre, en y incluant le nom de l’entreprise et les dates d’emploi. « De cette façon, le candidat démontre qu’il a de l’expérience en plus de renseigner l’employeur sur le type d’entreprises pour lesquelles il a travaillé jusqu’à ce jour. »

 

Fournir les renseignements que les employeurs recherchent

Bien qu’il n’y ait aucune règle absolue sur ce que vous devez inclure ou non dans un curriculum vitæ, n’oubliez pas que l’objectif ultime consiste à démontrer que vous êtes le candidat idéal pour le poste à pourvoir. Inspirez-vous toujours des renseignements contenus dans la description d’emploi.

« Il est parfois nécessaire de faire ressortir plus de dix ans d’expérience, souligne Frank Dadah, notamment si une entreprise est à la recherche d’un contrôleur possédant 25 à 30 ans d’expérience. Dans un tel cas, le fait de tronquer votre curriculum vitæ pourrait s’avérer inapproprié.

En résumé, il n’existe aucune méthode miracle pour exposer vos antécédents professionnels, ni de curriculum vitæ magique qui vous garantira un emploi. Soyez prêt à remanier la présentation de votre curriculum vitæ pour l’adapter aux besoins du poste à pourvoir. Au bout du compte, le meilleur est celui qui vous permet de décrocher un emploi. »

 

Beth Braccio Hering mène des recherches et écrit sur les stratégies de recherche d’emploi, la gestion de carrière, les tendances de recrutement et les problèmes en milieu de travail pour CareerBuilder.com. Suivez-la sur Twitter à @CareerBuilder (en anglais).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire